Ambassade de Belgique au Sénégal

La Belgique au Sénégal

Bienvenue sur notre site web !
 

L’Ambassade de Belgique à Dakar est ouverte au public uniquement sur rendez-vous

Vous pouvez prendre un rendez-vous via le lien suivant : https://appointment.diplomatie.be si votre demande concerne les services suivants :

  • Légalisation
  • Inscription dans le registre consulaire
  • Attestations consulaires
  • Demande de passeport / Carte d’identité
  • Dossiers nationalité et état civil
  • Attestations en vue mariage
  • Certificat de vie
  • Carte professionnelle
  • Visas passeports diplomatique ou de service et boursiers

Veuillez ensuite vous présenter au Consulat à la date et à l’heure mentionnée sur le mail de confirmation. Veuillez également apporter ce mail avec vous.

Pour les demandes de visa veuillez consulter le lien suivant : https://www.vfsglobal.com/belgium/senegal/French/index.html

Cependant, UNIQUEMENT les demandes de visa « études » (art.58) et les demandes de visa « retour » (carte de séjour périmée) seront délivrés.

Les autres visas ne seront PAS délivrés, jusqu’à nouvel ordre, sur instruction de l’Office des étrangers voir : https://dofi.ibz.be/sites/dvzoe/FR/Pages/Visa-Covid-19.aspx

 

La pandémie Covid-19 au Sénégal

Il est essentiel de continuer à suivre les consignes des autorités sanitaires sénégalaises, de respecter strictement les gestes barrières, la distanciation sociale et le port du masque. 

Restrictions de voyage dues à la pandémie Covid-19

Pour éviter que le trafic international de voyageurs n’accélère à nouveau la propagation de la COVID-19, le Comité de concertation a décidé de durcir les règles de voyage de la façon suivante :

1. Quarantaine obligatoire après un séjour de plus de 48 heures en zone rouge. Tous les séjours en zone rouge seront désormais considérés comme des contacts à haut risque. À compter du 31 décembre 2020, toute personne (résidents et non-résidents) de retour en Belgique après un séjour d’au moins 48 heures en zone rouge devra donc se placer en quarantaine. La quarantaine peut uniquement prendre fin moyennant un test PCR négatif effectué le septième jour de quarantaine. Cette mesure s’applique pour le moment jusqu’au 15 janvier.

Dans quelques cas seulement, de strictes exceptions ont été prévues :

(1) pour les personnes qui exercent des fonctions critiques dans des secteurs essentiels, le travail peut être autorisé sur le lieu d'emploi moyennant une attestation de l’employeur (conformément à la décision de la Conférence interministérielle Santé publique du 2 décembre 2020);

(2) les étudiants sont autorisés à interrompre exceptionnellement leur quarantaine pour présenter un examen (uniquement pour présenter l’examen);

(3) les résidents ayant séjourné à l’étranger pour raison professionnelle peuvent déroger à la quarantaine obligatoire jusqu’au 4 janvier, moyennant une attestation de l’employeur certifiant le motif professionnel du déplacement. À partir du 4 janvier 2021, l’évaluation du Passenger Location Form tiendra compte des déplacements professionnels certifiés par l’employeur.

2. Test PCR au retour en Belgique, le premier et le septième jour. Les résidents de retour d'une zone rouge et y ayant séjourné plus de 48 heures doivent obligatoirement se faire tester le premier jour et le septième jour de la quarantaine. À partir du 2 janvier 2021, les personnes recevront à leur retour un sms qui leur permettra de se présenter dans un centre de test. À Brussels Airport, la capacité de test sera encore accrue pour permettre aux voyageurs arrivant en Belgique de se faire tester d’emblée volontairement. Aux aéroports de Charleroi et à la gare de Bruxelles-Midi, la capacité de test sera développée.

3. Contrôles renforcés pour les retours de l’étranger. Un effort particulier sera consenti pour renforcer le contrôle du respect de ces mesures dans le cadre du trafic transfrontalier, notamment le remplissage du Passenger Location Form et le test négatif obligatoire que doivent présenter les non-résidents.

Ces mesures plus strictes viennent s’ajouter aux décisions du Comité de concertation qui prévoyaient notamment un contrôle plus rigoureux du Passenger Locator Form et, depuis le 25 décembre 2020, un test négatif à présenter par les non-résidents séjournant dans notre pays.

Vous trouverez les informations et des FAQ mises à jour (déplacements vers la Belgique, mesures à prendre, test négatif pour les non-résidents en provenance de zone rouge, PLF, quarantaine, exceptions…) sur https://www.info-coronavirus.be/ .

 

 

 

Vous êtes un Belge qui vient de s’installer au Sénégal et vous voulez vous inscrire auprès de l'Ambassade à Dakar ? Vous voyagez comme touriste au Sénégal et vous avez perdu votre passeport ? Vous souhaitez faire un voyage en Belgique et vous devez demander un visa ? Vous trouverez ici réponse à ces questions.

Ce site vous tiendra également au courant des affaires consulaires qui s’appliquent spécifiquement aux Belges dans la circonscription du Sénégal, de l’actualité de la politique étrangère de la Belgique ainsi que d'autres informations utiles ou d'événements.

Le guichet destiné aux opérations autres que les demandes de visa (c.-à-d. immatriculation, demandes de passeport, cartes d’identité et attestations consulaires, actes notariés, d’état civil et nationalité, légalisations, informations) est accessible du lundi au vendredi de 08h30 à 12h30 sur rendez-vous uniquement.
 

Ambassade à Conakry

Le 1er février 2018, la Belgique a ouvert une ambassade à Conakry (République de Guinée) :

Immeuble Koubia, appartement 402 - Corniche Nord - Camayenne 
Conakry
Guinée

+224 625 256 444
Conakry@diplobel.fed.be

L’Ambassade de Belgique à Dakar reste néanmoins compétente pour les matières consulaires suivantes :

  • Visas pour les demandeurs résidant en Guinée.
  • Légalisations de documents guinéens.
  • Actes et attestations consulaires pour les demandeurs résidant en Guinée.
  • Inscriptions, demandes de passeport et cartes d’identité pour les demandeurs résidant en Guinée.

 

Actualités

04 Mar

La Vice-Première Ministre et Ministre des Affaires étrangères Sophie Wilmès se réjouit que la Belgique devienne membre du Conseil de l’Autorité internationale des fonds marins (AIFM), où elle siégera en 2023. Le Conseil, composé de 36 Etats membres, est l'organe exécutif de l’Autorité internationale.

01 Mar

Ce lundi 1er mars, une conférence des bailleurs de fonds pour le Yémen a été organisée par les Nations Unies, en coopération avec la Suède et la Suisse. La Ministre de la Coopération au développement Meryame Kitir, s'est engagée à débloquer un montant de 5 millions d'euros pour soutenir le Fonds humanitaire pour le Yémen."Il est important que nous continuions à prêter attention aux besoins des Yéménites ordinaires qui souffrent grandement de cette crise humanitaire qui dure maintenant depuis plus de six ans," a déclaré M. Kitir.

23 fév

Ce lundi 22 février, la Vice-Première Ministre et Ministre de Affaires étrangères Sophie Wilmès s’est adressée à la Conférence du Désarmement à Genève, à l’occasion de son segment de haut niveau. La Conférence sur le Désarmement, dont la Belgique est membre permanent, a été constituée en 1979. Elle est à ce jour le seul instrument multilatéral dédié à la négociation d’accords de désarmement. Le désarmement et la non-prolifération sont des enjeux cruciaux pour la paix et la sécurité internationales et constituent à ce titre une priorité pour la politique étrangère de la Belgique.

22 fév

Ce lundi 22 février, la 46ème session du Conseil des Droits de l’Homme a commencé à Genève et durera jusqu'au 23 mars. A cette occasion, la Vice-Première Ministre et Ministre des Affaires étrangères est intervenue lors du segment ministériel de cette session. Elle a présenté les priorités du gouvernement belge et quelques réflexions sur les défis actuels en matière de droits humains.

22 fév

En ce lundi 22 février, dans le cadre de la présidence belge du Benelux, la Vice-Première ministre et ministre des Affaires étrangères Sophie Wilmès a invité la procureure de la Cour pénale internationale (CPI), Madame Fatou Bensouda, a rencontré ses vingt-sept homologues européens à l’occasion d’un entretien informel en marge du Conseil mensuel des Affaires étrangères. Mme Bensouda a  entamé son mandat de procureure en 2012 et le terminera cette année, en juin.